Les maladies les plus courantes chez les plants de tomates

Les tomates sont des fruits qui s’utilisent énormément dans la préparation de nombreuses recettes. Elles apportent un goût spécial pour la perfection des mets. Lorsqu’elles sont cultivées, elles peuvent être confrontées à certaines maladies au niveau de leurs plants. Si vous êtes un jardinier, il vous serait utile de les connaître et de savoir les causes et les précautions à prendre.

Le Mildiou

Parmi les maladies courantes des tomates, il y a le mildiou. C’est une maladie qui est fréquente et redoutable chez les plants de tomates. La cause de celle-ci est le champignon et s’intensifie en été humide. Elle se manifeste par de petites taches brunes qui se forment par endroit sur les feuilles atteignant petit à petit les tiges et le fruit même. Avec le temps, les parties attaquées finissent par se dessécher pour enfin dépérir. Le seul moyen de prévention est celui de cultiver vos tomates sous un abri.

La pourriture grise

Les plants de tomates souffrent également d’une maladie qui s’appelle la pourriture grise. Cette dernière se manifeste aussi par des taches brunes qui se forment au niveau des feuilles. Cela est ensuite suivi par une sorte de voile gris qui peu à peu couvre toute la plante. Les fruits sont dans ce cas aussi touchés. C’est une maladie qui est causée par un excès de fertilisation et un temps trop humide. Lorsque vous remarquez cela, enlevez rapidement la partie malade pour qu’elle ne contamine pas les autres.

L’alternariose

Connaissez-vous l’alternariose ? Il s’agit en effet d’une maladie qui attaque les plants de tomate. Lorsque vous cultivez vos tomates, vous remarquerez parfois des taches noires qui se forment par endroit sur les feuilles et petit à petit s’étendent. C’est là, les symptômes de l’alternariose. Elle dépérit lesdites feuilles et atteint progressivement les fruits et les tiges. Afin d’éviter cela, il convient de faire une rotation des cultures. Éviter aussi que les légumes dits Solanacées viennent sur le même terrain que les tomates pendant 3 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *